Richard de sainte Anne > Le Comité > Le Corps d'Office > Historique > Les pelotons > Galerie Photos > Liens > Faq >
 

Le Bienheureux Richard

Miracle à Beignée

Né à Beignée en 1585 et connu sous le nom de Lambert Trouvez, celui qui allait devenir le Bienheureux Richard de Saint Anne grandit dans une maison de la rue Ranwez qui est toujours visible de nos jours. L'ensemble de la compagnie défile d'ailleurs le dimanche matin devant cette demeure. Cette offrande constitue l'un des temps forts de la Marche.

On raconte que durant son enfance, le jeune Lambert s'aventura dans les bois de Morfayt, derrière sa demeure et qu'il faillit être enlevé par un loup. Sa mère put heureusement le sauver de l'animal en priant sainte Anne, comme le relatent les peintures de l'autel dédié au Bienheureux Richard. C'est en raison de cette intercession que Lambert Trouvez choisit d'accoler le nom de la sainte à celui de Richard lorsqu'il prononça ses voeux en entrant chez les franciscains à l'âge de 19 ans.

Missionnaire, il se rendit au Japon en 1608. Malgré les persécutions exercées à l'encontre des missionnaires catholiques, Richard de Sainte Anne y exerça son ministère pendant 4 ans. C'est sur dénonciation qu'il fut arrêté ainsi qu'une trentaine de ses compagnons. Séquestrés pendant de longs mois, il fut finalement mis au bûcher le 10 septembre 1622 à Nagasaki. C'est en 1867 que Pie IX le béatifia comme martyr de premier ordre.

 

© ASBL Marche du Bienheureux Richard - Dernière modification : 2016-01-18 22:03:52 - info@mbhr.be